Le Thé Blanc

Leaf-and-Bud_0.jpgLe Thé Blanc

Le thé blanc est originaire de chine. Sa production s’étend gentiment à d’autres pays. 

C’est au début du Xème siècle que tout a commencé. A cette époque, il était réservé à l’empereur. Dès le début du printemps, seules les jeunes filles vierges et munies de gants blancs et de ciseaux d’or, pouvaient récolter les premiers bourgeons de thé. 

Heureusement  pour nous, aujourd’hui, il nous  est accessible.

Ce thé est composé uniquement des bourgeons pour le « Yin Zhen » (aiguille d’argent) et du bourgeon terminal ainsi que de la pointe des deux premières feuilles, pour le « Pai Mu Tan » (pivoine blanche)

La fabrication ne comporte que deux étapes. Le flétrissage et le séchage qui se font directement en plein air, pour qu’il sèche au soleil. Il n’est absolument pas fermenté. 

Il est très léger en caféine (15mg par tasse, contre 40mg pour le thé noir) Il se boira donc volontiers en fin de journée. 

Le thé blanc a un parfum très délicat, fleuri et doux, presque sucré. 

 

Comment préparer au mieux un thé blanc :

Comme il est très délicat,  il serait dommage de le brûler avec une eau trop chaude. Il est donc recommandé, et nous dirions même obligatoire, de ne pas dépasser une température de 70-75°.

Ce thé étant très sensible il faudra faire attention à la théière que vous utiliserez. Une théière à « mémoire » ne serait pas indiquée. Il faut privilégier une théière en porcelaine ou en verre préalablement chauffée. 

Le temps d’infusion varie d’un thé à l’autre, mais un thé blanc s’infuse en général entre 5 et 15 min. Pour les thés non aromatisé vous pourrez réutiliser vos feuilles jusqu’à 3 fois en prolongeant à chaque fois un peu plus la durée d’infusion

Ce thé est très délicat et comme vous l’avez compris, reste très rare.  Son prix est donc plus élevé. Certains thés blancs peuvent atteindre le prix de 1000 dollars le kilo.